AccueilActualitésByton, la start-up de la voiture électrique, clap de fin

Byton, la start-up de la voiture électrique, clap de fin

Byton, l’ancien chasseur de Tesla, a cessé de payer les salaires et a arrêté ses lignes de production. Le tribunal du siège de l’entreprise à Nanjing, en Chine, a été saisi d’une demande de mise en faillite par un créancier.

Byton suspend le paiement des salaires

Cette décision a été précédée par l’arrêt de toutes les activités de production et la suspension de tous les paiements de salaires. C’est ce que rapportent les médias chinois en citant des personnes proches de l’entreprise.

Après que le fabricant taïwanais Foxconn ait suspendu sa collaboration avec Byton, annoncée au début de l’année, le gouvernement municipal de Nanjing aurait cessé son soutien il y a deux mois. FAW aurait également perdu tout intérêt pour Byton.

Cela ne semble pas totalement incompréhensible. Après tout, Byton, qui a présenté son premier concept-car M-Byte en 2018, n’avait toujours pas commencé la production commerciale, initialement prévue pour 2019. En septembre 2020, Byton a tenté de se maintenir à flot en enregistrant une nouvelle entreprise technologique appelée Shengteng. Celle-ci devait acquérir 289 millions de dollars US auprès de FAW et de la société d’investissement du gouvernement municipal de Nanjing. Cela afin d’accélérer la production du SUV électrique M-Byte.

byton

Les investisseurs se détournent

Une autre bouée de sauvetage semblait s’être ouverte en janvier dernier. Byton a conclu une coopération stratégique avec Foxconn, le fournisseur d’Apple. La production de masse de la M-Byte était alors prévue pour 2022. Il est désormais presque certain que cela ne se fera pas. Apparemment, les investisseurs ont compris que les voitures Byton ne seraient plus compétitives dans les conditions actuelles du marché.

« Il sera probablement très difficile pour Byton de se remettre sur pied », a déclaré une personne proche de l’entreprise. Ainsi, des investissements gigantesques seraient nécessaires pour relancer la production.

Entre-temps, l’investisseur de Byton, FAW, se montre fermement décidé à convertir sa marque phare Red Flag aux véhicules électriques d’ici 2030. Foxconn s’est retiré de son investissement après examen et accélère désormais sa propre division de voitures électriques.

Corentin
Corentin
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.
RELATED ARTICLES

Most Popular