AccueilFiches pratiquesQu'est ce que l'ABS? Comment fonctionne-t-il?

Qu’est ce que l’ABS? Comment fonctionne-t-il?

Le système antiblocage fait désormais partie des normes de sécurité. Les voitures d’occasion sans ABS, à l’exception des youngtimers ou des oldtimers, sont aujourd’hui exotiques et difficiles à vendre en Europe.

Fonctionnement

Si les roues se bloquent lors d’un freinage d’urgence, la capacité de direction n’est plus assurée et le véhicule peut se retrouver dans un état incontrôlable. La fonction du système antiblocage (ABS) est d’empêcher le blocage permanent des roues et de stabiliser le processus de freinage. Cela est possible grâce à une baisse et une hausse répétées et intelligentes de la pression de freinage, ce que l’on appelle la « modulation de pression ».

Régulation du patinage

Dès que le conducteur appuie fortement sur la pédale de frein, le pneu sort d’abord du mouvement de roulement normal pour entrer dans la zone dite de « patinage au freinage ». Conséquence : la circonférence de roulement de la roue est inférieure à la distance parcourue par le véhicule. Si l’on appuie encore plus fort sur la pédale de frein, la roue se bloque et l’on parle d’un patinage de freinage de 100 pour cent.

Avec des pneus modernes et sur des revêtements de chaussée « standard », la décélération de freinage optimale est atteinte avec un patinage de freinage d’environ huit à 25 pour cent. Même un conducteur expérimenté peut difficilement atteindre cette plage étroite et optimale. Dans une situation extrême, c’est à peine possible. Dans une telle situation, l’ABS intelligent intervient. Celui-ci régule la force de freinage de manière à ce que le patinage de chaque roue reste dans la plage optimale, tout en évitant que certaines roues ne se bloquent.

Sécurité

Bien que le système antiblocage n’assiste qu’environ deux pour cent de tous les freinages, on ne peut plus s’en passer dans les véhicules modernes. Ce système d’aide assure une conduite stable et garantit le contrôle de la direction du véhicule dans des situations extrêmes. Il a ainsi un impact important sur la sécurité routière et a contribué de manière significative à la baisse du nombre de personnes accidentées sur les routes au cours des dernières années.

En cas de défaillance des fonctions électriques de l’ABS, le freinage normal doit continuer à fonctionner sans restriction c’est une obligation légale.

Le système d’antiblocage des roues assure une plus grande sécurité grâce aux fonctions suivantes :

Une meilleure stabilité de conduite

En cas de freinage d’urgence, le blocage des roues de l’essieu arrière est évité. Cela permet par exemple d’éviter les dérapages incontrôlés qui peuvent se produire en raison de la perte de la force de guidage latéral. Le système antiblocage exploite de manière optimale la zone limite physique. Toutefois, l’ABS n’empêche pas les dérapages en cas de vitesse excessive.

Meilleure maniabilité

L’ABS améliore la stabilité directionnelle même dans les virages. De plus, il préserve la capacité de braquage en cas de freinage d’urgence, ce qui permet de contourner les obstacles.

Réduction de la distance de freinage

La distance de freinage est raccourcie, en particulier sur chaussée mouillée.

Commande de la force de freinage en fonction des roues

Dans les nouveaux véhicules, la force de freinage est réglée individuellement sur chaque roue. Cela présente des avantages, notamment sur les chaussées à adhérence variable. Le « couple de lacet », c’est-à-dire la rotation du véhicule autour de son propre axe vertical, est atténué, ce qui réduit également la tendance au dérapage.

Les différents types d’ABS

Il existe différents systèmes d’antiblocage, chacun fonctionnant différemment.

Système antiblocage à trois canaux

Dans le passé, on utilisait généralement des systèmes antiblocage à trois canaux. Dans ce cas, les roues avant sont commandées individuellement et les roues arrière ensemble.

Système de freinage antiblocage à quatre canaux

Dans les véhicules plus récents, on n’utilise généralement que des systèmes antiblocage à quatre canaux. Ils permettent de commander individuellement chaque roue et fonctionnent de la manière suivante : Chaque roue dispose d’un capteur de vitesse de rotation. Grâce à ce capteur, l’unité de commande électronique connaît à tout moment la vitesse de rotation actuelle de toutes les roues. Si, lors du freinage, une roue ralentit plus que les autres, elle dépasse la zone de patinage cible. La pression de freinage de la roue est alors maintenue ou diminuée. Cela ne se produit toutefois qu’au-dessus d’une vitesse minimale de six km/h. Tant que le conducteur a le pied sur la pédale de frein, la vitesse du véhicule et la vitesse individuelle de la roue sont comparées en permanence. Cela a pour conséquence que la pression de freinage est également modulée en continu.

Composants du système de freinage antiblocage

Le système de freinage antiblocage se compose des éléments suivants :

Capteurs de vitesse de rotation des roues

Ils ont pour mission de déterminer la vitesse de rotation actuelle des roues et de la transmettre sous forme de signal électrique à l’appareil de commande électronique.

Unité de contrôle ABS « HECU ».

L’unité de contrôle ABS (« HECU ») a pour mission d’exploiter les signaux déterminés par les capteurs de vitesse de rotation des roues. Sur la base de ces données, le calculateur ABS régule la force de freinage pour chaque roue individuelle. Le calculateur ABS se compose de l’unité hydraulique (« HCU » : bloc hydraulique avec soupape, pompe intégrée avec moteur électrique, accumulateur basse pression) et l’unité électronique (« ECU » : support de bobine avec appareil de commande électronique).

Frein de roue

Le frein de roue transpose l’effet de freinage sur les roues commandées individuellement.

Corentin
Corentin
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.
RELATED ARTICLES

Most Popular