AccueilFiches pratiquesReprogrammation voiture : Quels sont les différents stages

Reprogrammation voiture : Quels sont les différents stages

Une « explication des stages de tuning » n’est pas aussi facile à donner qu’on pourrait l’espérer. Dans le secteur du tuning, les termes Stage 1, Stage 2, Stage 3, etc. sont couramment utilisés. Ils désignent les différentes modifications apportées au véhicule. Ces termes sont utilisés par les entreprises de tuning automobile, les fabricants d’accessoires de tuning, lors de manifestations consacrées au tuning et par les tuners eux-mêmes.

Mais que signifient les différentes étapes ? Et qu’est-ce que le conducteur peut attendre d’un véhicule dans chaque stage ? Pour en savoir plus, cliquez ici !

Explication sur les Stages : Est-ce que c’est fiable ?

La délimitation entre les différents stades n’est pas aussi clair que l’on pourrai y penser.

Parfois, Stage 1, Stage 2, etc. ne font que décrire les différentes options disponibles chez un tuner.
En d’autres termes, il n’est pas possible de dire de manière uniforme à partir de quand un véhicule se trouve en Stage 1, Stage 2 ou Stage 3. Ce que nous pouvons faire, c’est nous rapprocher de cette distinction. Il se peut que chaque tuner, chaque fabricant et chaque atelier professionnel donne une explication différente. Mais l’essentiel est souvent similaire. Regardons de plus près et identifions les points qui sont typiques lorsqu’un véhicule se trouve dans un stage donné.

Explication des étapes de reprogrammation

Il est important de noter que tous les véhicules sont différents. L’ordre des modifications est tout aussi différent. Ce qui peut et doit être la première modification pour un véhicule peut parfois ne figurer que plus tard sur la liste pour un autre véhicule.
Un exemple typique est celui de la Mazda MX-5, où il est possible d’installer un kit de compression dans la voiture. Cela comprend en général le compresseur, le logiciel et le matériel de montage. Ensuite, il est généralement nécessaire de modifier le radiateur d’huile, le radiateur d’eau ou l’embrayage. Mais cela peut être très différent sur une Renault Clio 182.

L’explication suivante est un guide qui, à notre avis, s’applique à la plupart des voitures, dans un ordre qui doit permettre de tirer le meilleur parti de chaque voiture. Sans que cela ne fasse exploser tes finances. Mais de manière à ce que ta voiture dure le plus longtemps possible.

En principe, les soi-disant étapes de sont développées au fur et à mesure sur les véhicules et la définition varie fortement d’un tuner à l’autre. Ce n’est pas pour rien que le sujet est controversé sur la toile. En conséquence, cet article ne peut et ne doit être qu’une approche de la réalité. Il n’a pas la prétention d’être complet ou de donner une définition.

Explication du Stage 1

Quoi qu’il en soit. Aussi confus que soit le sujet, voici une explication sur le stage de réglage 1. Le stage 1 est le début de tout. La première étape de reprogrammation. Le Stage 1 est généralement développé sur un banc de puissance pour un nouveau véhicule. En effet, à ce stade, on ne sait pas encore vraiment ce que le véhicule et ses composants peuvent supporter. C’est pourquoi l’augmentation de la puissance ne se fait que par petites étapes, jusqu’à ce que le gain de puissance et la charge accrue correspondent aux souhaits du conducteur.

Explication : si la prudence est la mère de toutes les augmentations de puissance, le conducteur n’a pas trop de soucis à se faire. Les constructeurs automobiles intègrent toujours des réserves. Non pas pour que tu puisses les bricoler à l’infini, mais parce que les voitures du monde entier sont soumises à des conditions différentes. Elles doivent être performantes dans des conditions différentes, que la température, l’humidité ou le carburant varient. La phase 1 consiste donc uniquement à adapter le logiciel. Les réserves sont utilisées pour tirer plus de puissance de la voiture.

Coûts du stage 1 (niveau 1)

Les coûts du tuning de niveau 1 sont malheureusement très variés et très spécifiques à chaque véhicule. Il est impossible de donner des indications précises. Les coûts varient fortement et sont spécifiques au véhicule. Mais les coûts du tuner varient également en fonction de la région et du garage.

Le niveau 1 des coûts de tuning se rapporte généralement à une optimisation du logiciel. Celle-ci coûte environ 400 € et peut aller jusqu’à près de 20.000 €. Pour une Golf, le plaisir commence peut-être déjà à 350 € dans la version simple. Pour une Bugatti, un tuner demande facilement une somme à cinq chiffres.

Explication du stage 2

Lors de la mise en œuvre du stage 2, on s’attaque généralement au matériel. Par exemple, un meilleur et/ou un plus grand downpipe est installé sous le capot. L’aspiration est également modifiée ou le refroidisseur d’air de suralimentation est remplacé. Les mesures de transformation dépendent du véhicule concerné. Selon le modèle, certains composants empêchent une augmentation de la puissance. Une fois que le matériel a été modifié, il est indispensable d’adapter le logiciel en conséquence.

Le facteur carburant n’est pas non plus sans importance dans ce contexte. Normalement, la condition préalable à la phase 2 est un indice d’octane d’au moins 98 (Super Plus).

Stage 3 – A quoi faut-il s’attendre?

Au stade 3 ou plus, le conducteur entre dans le vif du sujet. Il s’agit d’un renforcement du moteur sous la forme de pistons et de bielles forgés, d’un embrayage plus puissant, d’une chaîne cinématique plus puissante, d’une adaptation du vilebrequin et bien plus encore.

Souvent, la phase 3 est terminée. Il est encore possible d’atteindre la cerise sur le gâteau, un Stage 3+ comme sur la Ford Focus ST MK2. L’étape suivante, pratiquement le stade 4, serait alors un réglage individuel. En fonction du matériel installé, on procède alors au réglage correspondant du logiciel.

Corentin
Corentin
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.
RELATED ARTICLES
Avatar
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.

LES PLUS CONSULTES