AccueilFiches pratiquesLa voiture hybride : quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

La voiture hybride : quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Les motorisations alternatives font aujourd’hui partie de la norme, chaque constructeur devrait proposer au moins un modèle qui, d’une manière ou d’une autre, cause moins de dommages à l’environnement. La conduite purement électrique n’est ici que la pointe de l’iceberg, car la voiture hybride est également en pleine saison. « La voiture hybride » est toutefois une notion très large en termes de fonctionnement, d’avantages et d’inconvénients.

Qui dit voiture hybride dit généralement hybride rechargeable, car cette motorisation hybride est actuellement encouragée, avec les voitures électriques, par la prime à l’innovation.

Fonctionnement et structure : Comment fonctionnent les voitures hybrides ?

Lorsque l’on parle d’une voiture hybride, cela signifie généralement que deux choses sont combinées. Dans le cas d’une voiture, le moteur électrique et le moteur à combustion sont combinés afin de profiter des avantages des deux propulsions. Le système global doit ainsi être aussi efficace que possible. On y parvient parce qu’un moteur électrique, contrairement à un moteur à combustion, a déjà un rendement élevé à bas régime. Cela permet d’accélérer particulièrement bien et, à basse vitesse, un moteur électrique est également plus économique qu’un moteur à combustion.

Mais si l’on utilise des vitesses élevées, le moteur à combustion fait un meilleur travail. Si l’on combine les deux moteurs, la voiture hybride passe automatiquement de l’un à l’autre, en fonction de ce qui est le plus efficace. Un fonctionnement simultané est bien sûr également possible.

La manière dont le moteur électrique est chargé dans les voitures hybrides dépend du type d’hybride. Normalement, le moteur électrique des voitures hybrides n’est pas chargé de l’extérieur, cette forme particulière est appelée hybride plug-in. L’hybride classique produit le courant pour le moteur électrique pendant le trajet et charge la batterie en stockant l’énergie de freinage.

Tous les hybrides ne se valent pas

Actuellement, il existe trois types d’hybrides :

  • Mild-Hybrid
  • Full-hybride
  • hybride rechargeable

Le mild-hybrid est toujours un moteur à combustion combiné à un alternateur de démarrage de 48 volts. Lorsque l’on freine ou que l’on roule simplement, de l’énergie est produite, qui est ensuite stockée dans la batterie. Si une assistance est nécessaire, par exemple lors d’une accélération, le moteur électrique est mis en marche pour donner un coup de main au moteur à combustion.

Après l’accélération, le gouvernail est à nouveau transmis au moteur à combustion, qui fonctionne alors seul en conduite normale. Le moteur électrique est régulièrement rechargé pendant la conduite. Cela se produit notamment en cas de décélération ou de descente d’une colline. Le moteur électrique devient alors un générateur et recharge la batterie avec l’énergie produite.

hybride moteur

La seule différence entre le full hybrid et le mild hybrid est que jusqu’à une vitesse d’environ 50 km/h, le moteur électrique peut être utilisé seul. Pour le reste, le principe de propulsion est le même. La puissance du moteur électrique est toutefois généralement plus élevée dans les modèles entièrement hybrides que dans les modèles mild-hybrides.

L’hybride rechargeable est une forme particulière, mais elle est justement la plus populaire en raison des subventions élevées. C’est surtout en ville et pour des trajets d’environ 60 kilomètres qu’un plug-in est intéressant, car le moteur électrique nettement plus puissant et la batterie plus grande permettent, selon le modèle, de parcourir jusqu’à 80 kilomètres en mode purement électrique. Si l’on reste toujours dans les limites de l’autonomie électrique spécifique au modèle lors de ses trajets quotidiens et que l’on recharge quotidiennement le moteur électrique, on roule la plupart du temps sans émissions locales.

Les rois des grandes villes : les avantages des voitures hybrides

C’est surtout dans les villes que l’hybride fait valoir ses avantages. Si l’on freine souvent, si l’on doit rouler lentement et de manière plus ou moins constante, une voiture hybride est très efficace. En effet, le moteur électrique est alors utilisé la plupart du temps, car la batterie est rechargée en permanence grâce aux freinages fréquents. En utilisant la propulsion électrique, la voiture roule en outre très silencieusement. C’est beaucoup plus agréable.

Un modèle hybride peut également être utilisé efficacement sur les routes de campagne, car là aussi, on freine et on accélère souvent en alternance. Un autre avantage est que l’on n’est pas dépendant des stations de recharge électrique. C’est même le cas pour l’hybride rechargeable, car en cas de besoin, le moteur à combustion peut prendre le relais si l’on n’a plus de jus.

Celui qui conduit une voiture purement thermique est lui-même responsable de la conduite du moteur avec ménagement, ce qui n’est souvent pas fait par manque de connaissances. L’usure augmente donc. Il n’en va pas de même pour la voiture hybride, car l’électronique de commande sélectionne toujours la plage de régime la plus favorable, ce qui prévient les sollicitations trop importantes et maintient l’usure à un faible niveau. Pour la ville une voiture électrique peut être plus avantageuse encore.

Le coût : les inconvénients des voitures hybrides

Avant même de s’intéresser de plus près à une voiture hybride, une chose saute aux yeux en regardant la liste des prix : le prix élevé. De nombreux modèles sont désormais proposés en version thermique classique et en version hybride, et la différence de prix est souvent de quelques milliers d’euros pour le modèle hybride. Cela s’explique notamment par le fait qu’il faut intégrer à la fois la technologie électrique et la technologie de combustion.

Cela nous amène déjà au prochain inconvénient, le poids. C’est justement parce que les deux systèmes sont installés que l’hybride pèse nettement plus lourd qu’un modèle classique. Ce poids supplémentaire pose surtout problème lors des trajets sur autoroute, car la consommation augmente alors fortement et peut même être supérieure à celle d’un modèle à combustion. Deux systèmes signifient également qu’il faut plus de place. La batterie doit être placée quelque part, ce qui se fait généralement au détriment du volume du coffre. Le réservoir est également plus petit et le carburant ne suffit donc plus pour les longs trajets.

D’un point de vue écologique, une voiture hybride n’est rentable que si l’on roule longtemps et, surtout, sur de courtes distances et en ville. La fabrication des voitures hybrides est plus coûteuse et implique une consommation d’énergie plus importante, c’est pourquoi il est préférable d’opter pour un modèle assez économique. Même pour les hybrides rechargeable, le bilan écologique n’est meilleur que si l’on utilise de l’électricité verte pour faire le plein.

Corentin
Corentin
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.
RELATED ARTICLES

Most Popular