AccueilConseils & EntretienPeut on rouler avec le voyant moteur orange - Guide

Peut on rouler avec le voyant moteur orange – Guide

Si le voyant moteur orange s’allume pendant la conduite, la plupart des automobilistes paniquent. L’allumage du symbole d’avertissement jaune indique un défaut de la voiture à partir du système de diagnostic embarqué. Mais que faire lorsque l’on est sur la route et que le voyant de contrôle du moteur s’allume soudainement ?

Qu’est-ce que le témoin lumineux de contrôle moteur ?

Depuis la fin des années 1990, presque toutes les voitures sont équipées de systèmes de diagnostic embarqués qui permettent de détecter rapidement un défaut technique et d’en informer le conducteur de la voiture. Le témoin de contrôle du moteur est représenté dans toutes les voitures par un symbole unique. Il s’allume en jaune-orange chaque fois que le conducteur démarre la voiture. S’il n’y a pas de défaut, le symbole disparaît après un court instant. Mais si le symbole reste affiché à l’écran même après le démarrage de l’allumage, il y a probablement un défaut dans la technique. Cette erreur doit être lue et corrigée afin que la voiture ne subisse pas d’autres dommages.

Que faire si le témoin de contrôle du moteur s’allume ?

Si le voyant de contrôle du moteur s’allume soudainement pendant le trajet en voiture, il n’y a pas lieu de paniquer. Si la voiture démarre normalement et qu’aucune anomalie n’est constatée, le conducteur peut généralement rentrer chez lui ou, mieux, se rendre chez son garagiste. L’allumage du voyant lumineux peut avoir de nombreuses causes différentes. Il ne s’agit pas toujours d’un défaut technique important. Parfois, il s’agit simplement d’un problème sporadique qui peut être résolu en allumant et en éteignant à nouveau le moteur. Seule la lecture des erreurs en atelier peut fournir des informations précises à ce sujet. Néanmoins, le type d’allumage permet souvent de savoir si l’erreur de la technique automobile est grave ou s’il s’agit d’un défaut mineur.

moteur voyant

  • Le voyant moteur orange s’allume peu après le démarrage de l’allumage :
    • Dans ce cas, tout est en ordre, il n’est pas nécessaire d’agir.
  • Le voyant ne s’allume pas au démarrage de l’allumage :
    • Le témoin lui-même est défectueux.
  • Le témoin lumineux s’allume brièvement :
    • Il s’agit ici d’un défaut momentané, il n’est pas forcément nécessaire d’agir rapidement.
  • Le voyant s’allume en permanence pendant la conduite :
    • Il s’agit ici d’un défaut permanent de la technique. Le conducteur doit faire réparer ce défaut dans un avenir proche par un garage. Il n’y a cependant pas de danger imminent pour le moteur.
  • La voyant clignote rapidement plusieurs fois de suite ou est rouge :
    • Attention, il ne faut pas perdre de temps avec ce signal d’avertissement. Le système de bord a détecté un grave défaut du moteur. Il peut par exemple s’agir d’un raté de combustion. La voiture doit être présentée immédiatement dans un atelier.

Quelles sont les erreurs possibles ?

Une voiture est complexe et présente de nombreuses sources d’erreur possibles. Une sous-tension de la batterie du véhicule peut suffire à faire s’allumer le voyant de contrôle moteur ou une bougie de préchauffage défectueuse (moteur diesel). Un mauvais contact sur un câble (par exemple sur le débitmètre d’air massique) peut également être à l’origine de la panne. Seul un spécialiste peut déterminer concrètement quel défaut a provoqué le déclenchement de la LCM.

Combien cela coûte-t-il de faire lire le défaut en mémoire ?

Pour déterminer la cause exacte du défaut, il faut faire lire l’erreur par le garage. La lecture peut se faire en quelques minutes et coûte environ 30 à 80 euros selon le garage. La plupart du temps, ce montant est déduit des frais de réparation en cas de remise en état dans le même atelier. Pour une première indication, un appareil de diagnostic OBD avec une application pour smartphone peut également s’avérer utile. On en trouve souvent pour quelques euros et il permet de lire soi-même les données du véhicule et, en partie, de les effacer/modifier directement.

obd 2

Comment lire soi-même la mémoire d’erreurs ?

Si l’on possède soi-même un tel appareil de diagnostic OBD2, on peut lire directement le défaut. Il faut que l’appareil est compatible avec la voiture concernée. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que, notamment en cas d’erreur dans le moteur, une multitude de causes peuvent déclencher le défaut et que le diagnostic avec le lecteur de défauts n’indique généralement pas d’instructions de réparation. Il ne faut donc essayer que si l’on sait vraiment ce que l’on fait. De même, il faut s’abstenir d’effacer globalement le défaut avec l’appareil de diagnostic et de négliger la suite des opérations lors d’une réparation. Cela peut entraîner de nombreux autres dommages. Si, selon notre propre appréciation, l’erreur n’est que minime (sous-tension de la batterie après une longue période d’immobilisation, etc.) et qu’elle est peut-être même indiquée comme « sporadique » dans l’appareil de lecture, une première tentative d’effacement est à notre avis tout à fait utile. Mais si le message réapparaît ensuite, il est obligatoire de se rendre à l’atelier.

En résumé – Témoin de contrôle du moteur voyant orange ou jaune :

  • L’allumage ou le clignotement du témoin de contrôle du moteur indique une erreur.
    le témoin de contrôle du moteur (couleur : jaune, forme : moteur)

    • l’allumage ou le clignotement permanent enregistre un message d’erreur dans la mémoire des erreurs
  • Le message d’erreur peut être lu à l’aide d’un appareil de diagnostic -système de diagnostic (OBD II)
    MKL

    • allumée uniquement à l’allumage : pas d’erreur
    • pas d’allumage à l’allumage : voyant de contrôle du moteur défectueux
    • bref clignotement du témoin moteur : défaut temporaire
    • voyant moteur allumé en permanence : défaut permanent détecté
    • clignotement rapide du témoin de contrôle du moteur : défaut grave
      sources d’erreur fréquentes : Clapets de turbulence dans le circuit d’admission, débitmètre d’air massique, sonde lambda, fuites dans le circuit d’admission ou d’échappement, capteurs de pression défectueux, capteurs de vilebrequin et d’arbre à cames défectueux, ratés de combustion, injection de carburant, catalyseur, bougie, bobine d’allumage, injecteur défectueux, etc.
  • Lecture de la mémoire des défauts : en atelier, généralement à des prix compris entre 30 et 80 euros, durée : moins de 25 minutes.
  • lecture également possible par app au moyen d’une fiche de diagnostic (appareil de diagnostic OBD2)
  • la cause exacte du dommage ne peut souvent être identifiée qu’en démontant le composant concerné.
  • l’effacement des erreurs enregistrées dans la mémoire des erreurs à l’aide de l’appareil de diagnostic OBD-2 ne devrait être effectué que pour les erreurs simples et sporadiques.
Corentin
Corentin
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.
RELATED ARTICLES
Avatar
Je suis passionné par tout ce qui concerne l'innovation, la durabilité et la mobilité future. Ma carrière dans l'industrie automobile a débuté en tant que journaliste automobile et propriétaire/rédacteur en chef d'un magazine en ligne.

LES PLUS CONSULTES